Turf : comment parier sur les courses hippiques ?

Le turf est un sport hippique pouvant servir de support de paris. Il regroupe différentes catégories de courses de chevaux : le plat, le trot et l’obstacle.

Le plat

Le plat est une course de chevaux la plus générique. Le cavalier doit faire en sorte que son cheval parcourt une certaine distance au galop. Il gagne l’épreuve s’il franchit en premier le poteau d’arrivée après avoir traversé 1 à 4 kilomètres. Cette compétition sans obstacle répond au principe du handicap. Cela signifie que les cheveux portent un poids compris entre 50 et 62 kg. Il s’agit d’un handicap déterminé au bon vouloir d’un handicapeur de l’hippodrome. Celui-ci définit le système de pénalisation en tenant compte de l’expérience du jockey, de son âge et de son sexe.

L’obstacle

La course d’obstacles reprend le même principe d’endurance que le « plat ». Les chevaux parcourent une longue distance. Cependant, le chemin qu’ils traversent est parsemé d’embûches telles que les haies, les barres, le bassin… Le handicap est défini par le handicapeur de l’hippodrome. Il prend la forme de poids à la manière de la course de plat.

Le trot

Durant le trot, tous les mouvements du cheval sont surveillés. Il doit parcourir une distance comprise entre 800 et 4000 mètres sans passer au galop. Durant sa course, il tire le jockey qui s’installe sur un char ou un « sulky ».

Comment parier sur le turf ?

Comment_parier

Il est autorisé par l’autorité compétente de parier sur les courses hippiques ou sur le turf. Pour ce faire, il est nécessaire de s’inscrire chez un bookmaker en ligne. Le bonus de bienvenue et les règles de paris sont différents pour chaque opérateur. Les codes promos présentés par le PMU vous permettent par exemple d’encaisser jusqu’à 100 euros en 4 semaines. 25 % du montant que vous avez mis en jeu vous sont remboursés tous les 7 jours.

Il est nécessaire de s’informer sur les modes de transactions avant d’effectuer une inscription sur un site spécialisé. Généralement, un premier dépôt d’argent est indispensable et le transfert peut être assuré par les banques en ligne. Il est également possible d’alimenter son compte par carte bleue ou par d’autres moyens de paiement comme les chèques. Après avoir effectué l’opération, le parieur peut commencer à miser sur une course hippique. Il peut se référer aux cotes exprimées en fractions pour savoir quel cheval a plus de chance de franchir en premier la ligne d’arrivée. Il vaut généralement mieux parier sur celles qui sont peu élevées.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.